Activités

Qui sommes nous?

Le renforcement des capacités de recherche et de formation dans les pays les moins avancés constitue l’un des moyens les plus rentables et les plus durables pour faire avancer la santé et le développement.

Le Ministère de la Santé (MS), dans le souci d’améliorer la performance du système de santé pour répondre à la demande de soins de la population, a mis en place des institutions de formation et de recherche pour soutenir les structures de prestations de soins et de services.

C’est dans cette logique que le Centre National de Formation et de Recherche en Santé Rurale (CNFRSR) « Jean SENECAL » de Mafèrinyah a été créé pour soutenir les programmes prioritaires de santé dans le volet formation et recherche.

Ce centre à mi-chemin entre les Ministères de la Santé (MS) et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a été créé le 29 août 1995 par le décret Présidentiel «N° 95/233/PRG/SGG.

Le Centre Jean SENECAL a été érigé en Service rattaché à l’ancienne Direction Nationale de la Santé Publique (DNSP) actuelle Direction Nationale de la Santé Communautaire et de la Médecine Traditionnelle du Ministère de la Santé par le décret N°D/97/068/PRG/SGG/ du 5 Mai 1997. Il est de niveau hiérarchique équivalent à celui d’une Division de l’Administration Centrale.

Le centre est le fruit de la coopération entre le Ministère de la Santé et les universités Gamal Abdel Nasser de Conakry (République de Guinée) et de Rennes (France) avec l’aide de plusieurs partenaires techniques et financiers : la Région de Bretagne (France), UNICEF-Conakry, OMS – Guinée, GTZ, Canada (Programme d’Appui à la surveillance épidémiologique intégré ou PASEI) et Banque Africaine de Développement (BAD).

Le CNFRSR est implanté au Chef – lieu de la Sous -préfecture de Mafèrinyah, situé à 75 km de la capitale Conakry. La Sous-préfecture de Mafèrinyah qui couvre une superficie de 500 km2, compte environ 48 212 habitants répartis entre 11 districts, 45 secteurs ruraux et 112 villages. Par elle, passe la route nationale 02 allant de Conakry à Forécariah et menant à la Sierra Léone. C’est une zone agro-industrielle et la population migre très fréquemment entre les îles Kaback et de Kakossa pour la riziculture. Sur le plan sanitaire, la Sous – Préfecture de Mafèrinyah dispose d’un Centre de Santé Amélioré ‘CSA) et Poste de Santé (PS).

Le Centre MURAZ a trois Départements de recherche: Département des Sciences Biomédicales (DSB), le Département de Recherche Clinique (DRC) et le Département de Santé Publique. Chaque Département a quatre équipes de recherche. Les équipes de recherche du DSB sont le laboratoire de parasitologie et Entomologie qui est pluridisciplinaire associant des spécialistes en parasitologie et entomologie dont les recherches portent essentiellement sur le paludisme; Le Laboratoire de Bactériologie (LBA) couvre des activités de recherche sur les méningites bactériennes et dans le domaine de la Mycobactériologie ; Le Laboratoire de Virologie (LV) qui regroupe les spécialistes du VIH, des hépatites et autres maladies virales; Le Laboratoire de Référence des Fièvres Hémorragiques Virales (LNR-FHV), qui a pour mission de faire le diagnostic, la  surveillance et la  recherche sur les infections hémorragiques comme Ebola, Marburg, Lassa, Crimée Congo, Dengue, Fièvre Jaune, Chikungunya, Zika, etc.

Les équipes de recherche du DSP sont: l’équipe Politiques et Système de Santé (EPSS), l’équipe Santé Environnementale, Maladies Chroniques et Nutrition (ESEMCN), l’équipe Santé de la Mère et de l’Enfant (ESME) et l’équipe Sociétés et Santé (ESS). Le DSP couvre un très large champ de thématiques de recherches dans une perspective transversale portant sur les maladies transmissibles, non transmissibles et les problèmes globaux de santé communautaires et publique.

Les équipes de recherche du DRC sont : l’équipe Essais Cliniques (EEC), l’équipe Appui Méthodologique et de la Formation (EAMF), l’équipe Médicale (EM) et l’équipe de Biologie Clinique (EBC). Les domaines d’activité du DRC sont l’appui à la conception de projets de recherche, la formation continue et la conduite d’essais clinique et de vaccin.